Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 19:21


Je vous conseille fortement la BD Culotées : Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent, de Pénélope Bagieu.

 

Dans le premier tome de cette BD, la dessinatrice et scénariste trace 15 portraits de femmes “qui ne font que ce qu’elles veulent” et qui ont marqué l'Histoire, comme l’indique la couverture. Elle y parle de Joséphine Baker (danseuse, résistante, mère de famille), de Las Mariposas (soeurs rebelles), de Clémentine Delait et de Nzinga (reine du Ndongo et du Matamba), etc.

C'est une BD avec une pointe d'humour.




Voici un extrait de la BD avec Nzinga (reine du Ndongo et du Matamba), une reine angolaise :


 

 

 

Nzinga a tenu tête aux Portugais au XVIIe siècle.


A lire absolument !!!

Repost 0
Published by Portugalmania - dans BD Angola NZINGA
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 18:24
Pierre-Henry Gomont reçoit le Grand Prix RTL de la BD pour Pereira prétend

La bande dessinée de Pierre-Henry Gomont, Pereira prétend, d'après le roman d'Antonio Tabucchi, publiée par les éditions Sarbacane, a reçu aujourd'hui le Grand Prix RTL de la BD 2016. 10 albums avaient été sélectionnés pour ce prix.


Créé en 2004, le Grand Prix RTL de la BD récompense chaque année un album parmi les sorties de l'année passée. La récompense est proposée en partenariat avec le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême et les espaces culturels des magasins E.Leclerc, avec à la clef une campagne de promotion sur la radio nationale, d'une valeur estimée à 200.000 €.

 

L'année dernière, c'est Frantz Duchazeau qui avait remporté le Grand Prix RTL de la BD pour La main heureuse, coédité par Casterman et Professeur Cyclope. 

 

« Ce qui me touche beaucoup, c'est son évolution, puisqu'il est dans un certain confort, dans une période de sa vie où il a déjà derrière lui l'amour de sa vie, sa carrière, et il s'aperçoit progressivement qu'il peut agir, et que les mots sont aussi des armes, ils ont un sens, on ne peut pas déconnecter la littérature, la culture, du monde », a souligné Audrey Azoulay, ministre de la Culture, dans l'émission Laissez-vous tenter sur RTL.

 

Le Grand Prix est organisé en partenariat avec BD Gest, Un amour de bd et les librairies Aladin, M'enfin et L'atelier d'en face.


Source : actualitte.com

Repost 0
Published by Portugalmania - dans BD
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 20:16

Le Montmartre de Nicolaï Pinheiro

Scénariste / dessinateur

Nicolaï Pinheiro est né en 1985 à Rio de Janeiro. Il grandit dans une famille franco-brésilienne et évolue entre deux cultures. Passionné par le dessin, il quitte le Brésil pour la France. Il arrive à l’âge de dix-huit ans à Montpellier, le temps de faire des études d’Arts Plastiques et de publier sa première BD, 1907. Arrivé à Paris en 2008, il diversifie ses activités d’illustrateur, tout en poursuivant son travail dans la bande dessinée : il collabore régulièrement au mensuel humoristique Psikopat et publie un triptyque d’albums d’aventure aux Éditions Clair de Lune. En 2012 sort Venise, un roman graphique noir, dont il signe le scénario et le dessin. La BD La drôle de vie de Bibow Bradley d’après le roman de Axl Cendres (Sarbacane, Coll. Exprim’) est publiée en septembre 2016.

La drôle de vie de Bibow Bradley
D’après un roman d’Axl Cendres, Editions Sarbacane, collection Exprim’


Bibow Bradley : l’homme qui ne connaissait pas la peur !

 

USA, début des 60’s. Né dans un trou paumé de l’Illinois, le jeune Bibow Bradley est destiné à finir, comme son père et son grand-père avant lui, derrière le comptoir du Bradley’s and son, le bar des tocards ! Mais la guerre du Vietnam éclate, et à 18 ans, le voilà parachuté au cœur de la jungle !
Sauf que Bibow à une particularité, un don qui s’avèrera très utile aux yeux de la CIA : il n’a jamais peur. Les balles peuvent bien siffler à ses oreilles, lui, il s’en moque !! Mais de mission en mission, entre activistes communistes à Moscou et rassemblements hippies à Woodstock, Bibow découvrira une chose qu’on ne lui a jamais enseignée : le facteur humain.

 

Source : http://editions-sarbacane.com/la-drole-de-vie-de-bibow-bradley-bd/

Je vous souhaite une bonne lecture !

Repost 0
Published by Portugalmania - dans Nicolaï Pinheiro BRÉSIL BD
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 18:49

Lisbonne, Portugal, en pleine dictature salazariste, fin juillet 1938. Dans une ville enveloppée d’un « suaire de chaleur », un journaliste vieillissant, le doutor Pereira, veuf, obèse, cardiaque et tourmenté, rédige chaque jour depuis plus de trente ans la page culturelle du quotidien très conservateur, le Lisboa. Dans cette vie endormie, déboule un certain Francesco Monteiro Rossi… et, de façon tout à fait inattendue, Pereira l’engage. Mais le jeune pigiste, au lieu d’écrire les sages nécrologies que Pereira lui a commandées, lui remet des éloges aussi sulfureux qu’impubliables de Lorca et autres Maïakovski, ennemis avérés du régime fasciste.

Et là encore, au lieu de congédier ce dangereux collaborateur, le doutor Pereira le garde, se prend peu à peu d’amitié pour lui, puis pour sa mystérieuse et belle compagne, qui se révèle être une fervente combattante révolutionnaire, au service des républicains espagnols. Devenue une oeuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure, Pereira prétend raconte la prise de conscience d’un homme confronté à la dictature. Ou quand un homme décide de se battre la plume au poing !

"Pereira prétend", de Pierre-Henry Gomont : Une adaptation BD du roman de Antonio Tabucchi
Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 18:44

ANTONIO-JORGE-GONCALVES-0


António Jorge Gonçalves est un dessinateur portugais, diplômé de la Faculté des Beaux-Arts de Lisbonne et en scénographie théâtrale de la Slade School of Fine Art de Londres.
Ses dessins de presse, récompensés plusieurs fois au World Press Cartoon, sont publiés chaque semaine dans le journal portugais Público depuis 2003. António Gonçalves est également auteur de Bandes Dessinées et ses travaux ont été publiés et exposés à l’international.


António Gonçalves est par ailleurs le fondateur du projet « SUBWAY LIFE », qui compile des dessins de personnes assises dans le métro un peu partout dans le monde. « SUBWAY LIFE » est aujourd’hui composé d’un site web primé et reconnu, mais aussi d’un livre et d’une exposition itinérante.

 

Lisboa turística / Lisbonne touristique

Site web : www.antoniojorgegoncalves.com

 

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 21:15
DE MA LANGUE, ON VOIT LA MER T1: O SALTO, DE ISO, EDITIONS Y.I.L.

DE MA LANGUE, ON VOIT LA MER T1: O SALTO, DE ISO, EDITIONS Y.I.L.

"1969 Le Portugal perd ses derniers escudos dans les guerres coloniales. Caetano, fils spirituel de Salazar, dirige le pays d'une main de fer. Lourenço, adolescent lisboete, prépare son "salto" pour la France."
 

Encrage planche 10
 

Repost 0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 20:25
Image Titre : Talc de verre
Titre original : Talco de vidro
Auteur : Quintanilha Marcello, traduit du portugais (Brésil) par Marie Zeni et Christine Zonzon
Editeur : Ed. çà et là, 2016, 160 p., 26 x 18 cm.


Résumé : Rosangela, dentiste réputée, est mariée à un cardiologue. Ses enfants étudient brillamment dans des écoles privées. Elle a tout pour être heureuse, mais elle est obsédée par sa cousine, qui, malgré sa pauvreté, continue de sourire à la vie. Obnubilée par cette tranquillité d'esprit, elle en vient à tout remettre en question dans sa propre existence.

Après le brillant « Tungstène », primé à Angoulême 2016, Marcello Quintanilha revient avec un suspense psychologique virtuose, le portrait au scalpel d’une femme qui perd pied.

Pour plus d'informations : http://www.caetla.fr/Talc-de-Verre


                                                                             Bonne lecture !!!
 
Repost 0
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 18:10

Ann Zingha.jpg
 

Anna Nzinga est née en 1583 en Angola. Elle devint reine des royaumes de Ndongo et de Matamba. Dans un effort pour assouplir les relations entre son empire et les trafiquants d'esclaves portugais qui envahissaient l'Angola, elle se convertit au christianisme, mais cela n'empêcha pas le conflit de s'envenimer. Elle conduisit personnellement ses troupes au combat contre les portugais jusqu'en 1657, date à laquelle un armistice fut signé.


In Dures à cuire : 50 femmes hors du commun qui ont marqué l'histoire, Till Lukat, Cambourakis, p. 12 et 13.

Nzinga continue à être une source d'inspiration dans de nombreux pays.
 

• En 1960, Agostinho Neto écrit le poème « O Içar da Bandeira » en hommage aux héros du peuple angolais, en référence à Nzinga.
 

• En 1975, Manuel Pedro Pacavira publie le roman « Nzinga Mbandi ».
 

• Nzinga inspira par ailleurs un film éponyme réalisé en 2007 par le réalisateur brésilien Octávio Bezerra.
 

Le film angolais Njinga, rainha de Angola (Nzinga, reine d'Angola, film historique et film d'action sorti en 2013, s'inspire de la vie de Nzinga Mbandi.
 

 

Plus d'informations sur : http://fr.unesco.org/womeninafrica/njinga-mbandi

Repost 0
Published by Portugalmania - dans Angola BD
commenter cet article
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 18:21
Fauve Polar SNCF: Tungstène, de Marcello Quintanilha (Editions çà et là). Remise des Fauves, Théâtre d'Angoulême. © 9eArt+, photo Jorge Fidel Alvarez
Fauve Polar SNCF: Tungstène, de Marcello Quintanilha (Editions çà et là). Remise des Fauves, Théâtre d'Angoulême. © 9eArt+, photo Jorge Fidel Alvarez



Un grand bravo au bédéaste brésilien Marcello Quintanilha pour avoir gagné le fauve polar SNCF avec sa BD Tungstène au Festival International de la Bande Dessinée 2016 !!!




Voici un extrait de la BD Tungstène :

BONNE LECTURE !!!

BONNE LECTURE !!!

Repost 0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 19:18
Tungstène : une BD polar, de Marcello Quintanilha

Tungstène

Quintanilha, Marcello

Titre original : Tungsteno (Brésil)
Traduction de Christine Zonzon et Marie Zeni, lettrage Studio Sylvie C.


Salvador de Bahia, Brésil, de nos jours. Les chemins de quatre habitants de la ville vont se croiser au pied du Fort de Notre-Dame de Monte Serrat, à l’occasion d’un fait divers. Cajù, un dealer à la petite semaine en galère, monsieur Ney, militaire à la retraite complètement névrosé et Richard, policier réputé mais mari exécrable en passe de se faire quitter par sa femme, Keira, se retrouvent tous impliqués dans un incident d’apparence anodine, mais qui va vite dégénérer en une situation dramatique.


Tungstène est un polar d’une maîtrise confondante. Dans ce petit bijou noir, véritable mécanique de précision, les histoires des principaux protagonistes sont inextricablement liées les unes aux autres. Confrontés à une crise, ils se retrouvent poussés dans leurs retranchements, sur le point d’atteindre le point de rupture (le tungstène étant le métal ayant le plus haut point de fusion).


Empruntant à la fois aux codes narratifs et visuels du comics, de la bd franco belge et du manga, Marcello Quintanilha met en scène avec maestria ce récit alternant scènes d’actions débridées et questionnements intérieurs, avec en toile de fond la réalité du Brésil d’aujourd’hui.


Sélection Polar Festival d’Angoulême 2016
Sélection Prix de la BD FNAC 2016
Sélection Grand Prix de la critique ACBD 2016

"Tungstène", de Marcello Quintanilha, plonge dans le Brésil d'aujourd'hui dans un récit mi-thriller mi-comédie sociale.

La presse en parle :

"Excellent." Rock&Folk


"Un polar à la démesure théâtrale qui évoque immanquablement le cinéma deTarantino." Les Inrockuptibles


"Quintanilha a toutes les qualités : la science de l’intrigue, en forme d’engrenage, la finesse dans l’introspection psychologique et, par dessus tout, l’art du cadrage dynamique, des retours en arrière et du dialogue réaliste." Lire


"L’argument, un fait divers anodin, pourrait être sans intérêt. Il permet au dessinateur de multiplier les points de vue, de fouiller les émotions, de bousculer les personnages." France Info


"Pareil à un DJ, l’auteur jongle avec les moments suspendus, les répétitions et les coups d’accélérateur pour le plus grand plaisir du lecteur. Une fois entré dans cette batucada hypnotique, impossible d’en sortir avant d’avoir tourné la dernière page." Télérama


" le Brésilien Marcello Quintanilha distille un récit tout en tension, où l’on tremble – de rage, de peur, de douleur, d’agacement – à chaque séquence, face à des personnages impossibles à aimer [...] Une très belle découverte." Bodoi


"A coup sûr le polar de la rentrée." dBD


" Scénario cinq étoiles, intrigue tourbillonnante et ingénieusement maîtrisée, rythme absorbant, personnages et décors on ne peut plus réalistes ! Un régal !" BDCaf’ Mag


"Avec Tungstène, Marcello Quintanilha signe un polar à hauteur d’hommes, dont l’intensité montre crescendo jusqu’à la fusion finale." Casemate


"Après l’excellent Mes Chers Samedis, on va finir par croire que cet auteur brésilien sait tout faire à la perfection." Canal BD Magazine


"Un savant montage de saynètes tendues et de flash-back bien ajustés, une tranche épaisse de Brésil profond." Livres Hebdo

 

Source : Çà et là et Le Monde

Repost 0
Published by Portugalmania - dans BRÉSIL BD
commenter cet article

Présentation

  • : Portugalmania : Pour l'amour de la langue portugaise et culture lusophone
  • Portugalmania : Pour l'amour de la langue portugaise et culture lusophone
  • : Blog consacré à la langue portugaise et culture lusophone. "Minha pátria é a língua portuguesa" Fernando Pessoa Lusophilement vôtre
  • Contact

Recherche

Liens